Bonne Pratique CEN-SCK

Bonne Pratique CEN-SCK

 

Le CEN-SCK est un centre de recherche qui œuvre à l’élaboration d’applications de radioactivité pacifiques, innovantes et tournées vers l’avenir dans le monde médical, l’industrie et le secteur de l’énergie.

Le siège social se situe à Bruxelles. Le centre de recherche se trouve à Mol et fait partie des plus grands centres de recherche de Belgique, avec plus de 750 collaborateurs.

Résumé du Plan Démographie:

Domaine d’action Travail

  • Recrutement d’un collaborateur supplémentaire en travail en équipe afin de décharger les collaborateurs en travail posté.
  • Climat d’équipe motivant : formations de suivi en people management pour les responsables, coaching pour les équipes vivant des situations de stress.
Domaine d’action Santé

  • Examen de la thyroïde et de la prostate : 250 et 350 examens par an. La contribution du collaborateur est supportée pendant 4 ans par l’organisation.
  • Chèque sport et culture : pour les 750 collaborateurs. Pendant 4 ans, ils reçoivent chaque année un chèque de 92 euros.

Comment le CEN en est-il arrivé à introduire un Plan Démographie ?

An Paesmans, responsable du Groupe d’expertise HRM : « L’organisation patronale Essenscia a indiqué qu’un Plan Démographie pouvait être mis en place. Ainsi, des informations ont notamment été diffusées lors d’un événement d’information dans la région de Campine. En résumé, il y avait suffisamment d’informations et de support. »

Kris Dylst et Frank Mertens, représentants de la FGTB et le CHE : « Les délégués syndicaux ont également joué un rôle important dans le lancement de l’idée d’un Plan Démographie. Les experts de la FGTB et du le CHE ont apporté le support et les informations nécessaires. Ils ont notamment formulé des propositions à propos de ce qui pourrait figurer dans un tel Plan Démographie. »

Foto1 Paesmans

Comment s’est concrétisé le Plan Démographie au sein du CEN-SCK ?

An Paesmans, responsable du Groupe d’expertise HRM : « Une fois qu’il a été décidé en conseil d’entreprise de mettre en place un Plan Démographie, nous nous sommes attelés à la tâche avec un petit groupe de travail constitué de représentants des travailleurs et de l’employeur. »

Kris Dylst et Frank Mertens, représentants de la FGTB et le CHE : « Un autre point de départ a aussi été le manque d’effectifs dans le régime de travail posté. Les collaborateurs travaillant en équipes pouvaient difficilement prendre des congés et souffraient d’une charge de travail élevée. Nous avons rapidement atteint un consensus avec la délégation patronale. Nous voulions prendre les mesures nécessaires pour ce groupe dans le cadre du Plan Démographie, à savoir le recrutement d’un collaborateur supplémentaire dans le régime de travail posté. En outre, nous voulions prendre plusieurs mesures favorables à l’ensemble des collaborateurs. »

Quelles actions ou mesures ont été entreprises dans le cadre du Plan Démographie ?

Kris Dylst et Frank Mertens, représentants de la FGTB et le CHE : « Dans le but de soutenir l’ensemble des collaborateurs, nous avons opté, sur base d’une idée de l’employeur, pour le remboursement des examens de la thyroïde et de la prostate. Comme ce ne sont pas des examens légalement obligatoires, les collaborateurs doivent normalement payer une partie eux-mêmes. Nous avons fait inclure dans le Plan Démographie que les collaborateurs entrant en considération pour ces examens peuvent obtenir le remboursement complet des frais correspondants. Il a également été décidé d’octroyer à chaque collaborateur un chèque sport et culture. Le montant de ce chèque est exonéré d’impôts, ce qui est très intéressant pour les collaborateurs. »

An Paesmans, responsable du Groupe d’expertise HRM : « En outre, nous avons décidé d’accorder plus d’attention au climat d’équipe motivant. Des formations étaient déjà organisées pour les cadres supérieurs au sein de l’organisation. Nous voulions élargir cela aux formations sur des thèmes spécifiques, comme le feed-back et le coaching. Nous voulions également permettre le lancement du coaching d’équipe en utilisant un coach externe. »

Foto 2 Dylst

Quels sont les facteurs de réussite et les obstacles lors de l’établissement d’un Plan Démographie ?

An Paesmans, responsable du Groupe d’expertise HRM : « Des deux côtés, employeur et travailleurs, il y a eu des propositions qui n’ont pas été retenues. Les délégués syndicaux ont proposé en premier lieu d’introduire des jours d’ancienneté supplémentaires, mais en raison du nombre relativement élevé de jours de congé dans notre organisation, nous avons trouvé que ce n’était pas une option envisageable. La délégation patronale a proposé d’améliorer l’ergonomie, mais les délégués syndicaux ont estimé que cela faisait partie de la mission normale de l’employeur et ne faisait donc pas l’objet du Plan Démographie. En collaborant de manière constructive, nous sommes finalement parvenus à un compromis avec des mesures que nous soutenions tous. »

Kris Dylst et Frank Mertens, représentants de la FGTB et le CHE : « Pour le chèque sport et culture, nous avons dû trouver un compromis concernant le montant du chèque. L’employeur voulait un montant en rapport avec le pourcentage d’occupation, tandis que nous voyions cette mesure comme quelque chose d’absolument nécessaire pour les travailleurs à temps partiel (qui travaillent souvent moins en raison d’un « work-life balance » compliqué). Finalement, nous sommes parvenus au compromis suivant : chaque collaborateur recevrait un même montant de 92 euros. »

Comment le Plan Démographie et les diverses mesures sont-ils perçus jusqu’ici ?

Kris Dylst et Frank Mertens, représentants de la FGTB et le CHE : « Le recrutement supplémentaire dans le régime de travail posté est évidemment bien accueilli par les collaborateurs travaillant en équipes. L’évaluation du chèque sport et culture est bonne, mais il y a quelques obstacles pratiques. L’émetteur de ces chèques ne fournit en effet pas un bon aperçu des endroits où vous pouvez payer avec ces chèques. Via les représentants des travailleurs, nous avons alors proposé aux travailleurs d’utiliser leurs chèques pour des tests sportifs chez Energy Lab. En travaillant en achat groupé, nous avons pu conserver un tarif bas, ce qui en a fait une option intéressante pour les (nombreux) sportifs qui figurent parmi les travailleurs. Ces chèques sont aujourd’hui souvent utilisés. Les travailleurs moins sportifs revendent souvent leurs chèques à des collègues, ce qui fait que les chèques se révèlent finalement bien pratiques. »

Foto3 Mertens

Avez-vous des conseils pour les organisations qui souhaitent mettre en place un Plan Démographie ?

An Paesmans, responsable du Groupe d’expertise HRM : « D’abord et avant tout : choisissez des mesures qui correspondent à la philosophie de l’organisation. Le sport et la santé étaient par exemple déjà des sujets importants pour les travailleurs, et l’attention accordée au leadership était déjà bien intégrée dans l’organisation. Ensuite : ne vous concentrez pas seulement sur les travailleurs plus âgés. Les jeunes travailleurs doivent eux aussi rester motivés au travail. Et enfin : composez un groupe de travail restreint de représentants des travailleurs et de l’employeur afin de réfléchir aux actions à entreprendre et de parvenir rapidement aux compromis nécessaires. »