Travail réalisable

Initiatives autour de la promotion interne/démotion volontaire

Il existe bien évidemment encore des opportunités de promotion classiques au sein de la mobilité verticale. Les salariés font souvent l’expérience de ces opportunités comme des leviers de rétention et de valorisation importants. Le fait de monter dans la hiérarchie de l’organisation reste, surtout pour certains groupes de salariés, un moteur important au sein d’une expérience de carrière durable. Les organisations ont tout intérêt à soutenir cette mobilité verticale par le biais d’un parcours de développement et du coaching proactif, par exemple. Les postes clés stratégiques sont ainsi toujours pourvus à temps par des salariés motivés et talentueux.

Le mouvement inverse, la possibilité de faire un pas en arrière, est moins classique ou moins connu. La démotion volontaire consiste à accepter un déplacement vers une fonction moins exigeante et du niveau inférieure à la demande du travailler. Le démotion volontaire a actuellement encore souvent une connotation négative. Réorientation ou travail adapté sont des termes plus neutres. Un dialogue ouvert et qui rompt les clichés. Le volontariat et un éventuel maintien des conditions salariales permettent de vivre la démotion comme une expérience positive en termes de travail faisable et de carrière durable.

 

Sources :

Verheyen, T., & Vermeir, B. (2011). Remotie: een stap terug is een stap vooruit. Wolters Kluwer.